Regime Dukan avec Dukanaute
Mon Régime Dukan
avec Dukanaute

Recettes Dukan et astuces, pour vous accompagner tout au long de votre perte de poids et de votre stabilisation. Pour tout suivi d'un régime, il est important d'en parler à son médecin,
et de faire des suivis réguliers de votre état de santé. Le Dr Dukan n'intervient pas sur ce site.
En naviguant sur le site Dukanaute.com, vous acceptez que le site dépose des cookies pour le bon fonctionnement de votre navigation

Traduit en italien Traduit en anglais Traduit en allemand Traduit en espagnol
Chargement

Accueil Forum » SOS besoin de soutien

10 jours de boulimie = + 8 kg sur la balance. Au secours !

Rendez-vous en bas de la dernière page pour répondre à ce message et participer au fil de la discussion.

Moustillon

850 messages

Dukanaute actif

Posté le 21/11/2013 à 21:32

J'ai déjà parlé à plusieurs reprises de la boulimie et je ne vais pas raconter à nouveau tout mon parcours mais entre cette maladie et Dukan, je me sens complètement piégée.

Le régime Dukan m'a permis de maigrir tout en étant boulimique. Maigrir, j'avais cessé d'y croire car à chaque fois que je mettais mon corps en privation, au bout de quelques semaines, parfois quelques jours, la boulimie réapparaissait. Par conséquent, pendant de nombreuses années, je n'ai plus rien essayé. Et puis je suis tombée sur un de ses livres où l'espoir est revenu. Et effectivement, en ayant la possibilité de manger autant que je voulais, j'ai réussi à perdre plus de 50 kg.

 

Puis la conso est arrivée et elle a ouvert une porte à l'interdit. Je me suis trouvée incapable de gérer les repas de gala qui tournaient à chaque fois en orgie et en crise de boulimie. J'ai arrêté la conso pendant plusieurs semaines et là, plus de crise mais des envies, des obsessions de nourriture bien difficile à supporter. J'ai tenté de me faire aider. Je vois un psy, j'ai tenté un hypnothérapeute. Ce dernier m'a pris bcp de sous et donné de l'espoir mais au bout du compte, cela a donné une crise monumentale. Pendant 10 jours, je n'ai cessé de manger. En allant travailler je m'arrêter au magasin que je dévalisais et toute la journée, je me goinfrais. Tous les sentiments y passent : la honte, la culpabilité, la rage, la peur, le désespoir.

 

Après 10 jours, je suis remontée sur la balance : + 8 kg. Je croyais rêver. Après 3 jours de conso, j'en ai reperdu 3 et là je stage avec mes 5 kg de plus. 5 kg qui pèsent une tonne et qui me font souffrir.

 

Je me sens piégée parce que la restriction alimentaire provoque la boulimie. Et même si Dukan est efficace, il faut bien lui reconnaitre ce défaut. Piégée parce que si je stoppe Dukan, je ne gère plus rien et si je m'écarte de la méthode je reprends du poids. Alors que faire ?

 

Je me sens complètement désespérée et seule. Je pleure pour un rien, je pleure d'avoir envie de manger, c'est tellement pathétique. Je ne veux pas vous décourager mais j'ai besoin d'aide, de soutien. Qui peut m'apporter des réponses ? Est-ce que le Docteur Dukan me répondrait si je lui écrivais pour avoir son avis ? Quelqu'un l'a déjà fait?

 

Merci de m'avoir lue.

veromomo

102 messages

Dukanaute débutant

Posté le 21/11/2013 à 22:30

Ton cas me fais de la peine, le souci c que je ne connais pas la boulimie, donc je ne pourrait point t aider il faut juste que tu te dise que si tu as été rigoureuse en croisière il faut l être aussi en conso. Il faudrait que tu te dise que le régime n est pas fini et que quand tu est en gala tu prepares a l avance un menu ecrit ou tu doit t y tenir pour essayer d etre rigoureuse. Fait t course pour une semaine quand t en pl et prevoit dans t course ton gala pour ne pas retourner en magasin et être tenté c le seul conseille que je pourrais te donner. Courage courage c pas facile.

KIRBY

1029 messages

Dukanaute dynamique

Posté le 21/11/2013 à 22:36

coucou moustillon!

 

j'ai souvent suivi ton parcours! tu es une battante tu sais! ne te décourage pas

 

Je me reconnait vraiment en toi car j'ai des crises de boulimie et d'hyperphagie! j'ai essayer de passer en conso, 1er gala...Bah il a durer 3 jours et comme toi je n'arrêtais pas! j'ai pris 6 kg en 3 jours reperdu presque 3 en 2 jours! ma seule chance est de perdre aussi vite que je ne reprends mais psychologiquement je passe par les même phases que toi et j’oscille entre croisière, conso, restriction, crises, je pleure aussi parfois parce que j'ai faimet je rentre en euphorie totale à l'idée de ce que je pourrais acheter pour aiguiser ma faim et grande antithèse : quand je fais dukan correctement j'ai pas faim de ce "tout ce qui est autorisé" limite anorexie! Truc bizarre! Tu dois me comprendre je pense!

 

J'ai tout essayé comme toi...En tout cas je me soigne comme je peux et il y a des améliorations! On doit se battre! Je passe en conso une fois le surplus passé et sans commencer par le gala car sinon c'est foutu! Je veux pas avoir perdu mes 60 kg pour rien!

 

Pour dukan je ne sais pas mais qui ne tente rien n'a rien donc tu peux lui écrire sait on jamais!

En tout cas retourner en croisière c'est pas une bonne idée je pense! vu que tu as commencé ta conso il y a déja un moment

Reste sur ta conso en limitant peut être les tolérés, un peu plus de sport et boit beaucoup pour éliminer!

 

En tout cas on est la on te laisse pas tombé, regarde ce que tu as parcouru! tout ce poids perdu!!

 

Je t'envoies de grandes pensées positives!

Moustillon

850 messages

Dukanaute actif

Posté le 21/11/2013 à 23:54

Merci pour ton soutien Veromomo.

 

Kirby...?... Tu as suivi mon parcours et pourtant je ne te "connais" pas. Tu t'es donc fait discrète ou j'ai mauvaise mémoire.

Peu importe. Merci pour ton intervention. Lorsque j'ai lancé le sujet sur la boulimie, j'ai été étonnée du peu de réponses mais je vois que je ne suis quand même pas seule dans cette galère. Moi aussi je me retrouve dans ce que tu expliques.

C'est drôle quand je lis que tu as perdu 60 kg, je me dis "waow quel exploit" alors que quand je pense à mes 54 kg éliminés, j'ai l'impression que c'est banal.

Courage à toi aussi. Et encore merci pour ton intervention.

Phiphine1ere

2454 messages

Dukanaute expert

Posté le 22/11/2013 à 07:24

Coucou Moustillon !

 

Me voilà dans le même état que toi .... J'ai cette année 7 kilos de plus qu'à Noël dernier ... Je termine aujourd'hui 5 jours de PP avec double sport en plus. J'attaque aujourd'hui mon PL avec soupe au chou + jambon ... Et puis voilà mais j'en ai marre. L'année dernière je commençais la conso à cette époque environ et me voilà de nouveau et toujours en croisière.

 

Allez, je me dis qu'on va y arriver, y a pas de soucis ! Faut juste qu'on tienne le coup mais on l'a déjà fait, on le refera !

 

L'histoire de Kirby m'aide bien . Kirby tu es la preuve que c'est possible, même si je n'interviens plus sur ton post.

 

Bonne journée les filles ! J'suis en retard, comme d'habitude !

 

Veromomo entre la boulimie et l'hyperphagie c'est pas facile de s'y retrouver mais par moment, à force de privations (et aussi de tentations dans les magasins etc) parfois il arrive qu'on craque quand ça fait des années et des années qu'on galère. Tant mieux si tu n'es pas sujette à ces maux !

 

Allez les filles, je file ! Je vous ferai peut être un petit coucou du bureau si j'ai le temps !

 

Je me suis fait un gateau pour emmener bien emballé dans du sopalin, j'ai peur d'avoir faim ... après le truc pourrit au fond de mon sac ! ma dernière brioche sentait l'opium de St Laurent, c'est mon parfum ... hihiihi bah j'lai mangé quand même ! mdr !

Le profil de cet utilisateur est privé. Il ne souhaite pas communiquer sa courbe et ses mensurations.

Phiphine1ere

2454 messages

Dukanaute expert

Posté le 22/11/2013 à 07:29

Bon sinon, je vois que je suis dans la norme, quand je craque, je prends un kilo par jour .... pfff !!!

Le profil de cet utilisateur est privé. Il ne souhaite pas communiquer sa courbe et ses mensurations.

nathalie55

27830 messages

Dukanaute expert

Posté le 22/11/2013 à 10:56

Moustillon coucou

je pense pas que peu de gens son boulimimque plutot qu il elle s en cache cela doi pas être facile

apres j ai pas conseille perso je vie pas ce que tu vie

mais te lire et dur cela doi être un enfer essaye de mangé tt des truc pp gâteaux crème ecttt pour évite de mangé les interdit

je suppose que tu est deja allée voir ton doc mais rien

 

 

 

 

7 conseils pour aller mieux

 

Un jour j'ai rencontré une jeune femme qui avait été boulimique et qui avait réussi d'elle-même à faire le chemin qu’elle aurait fait en thérapie.

Très amoureuse de son mari, elle avait accepté de se laisser guider par lui et avait fait, grâce à lui, des apprentissages relationnels qui lui ont permis d'amorcer un véritable changement de personnalité. Il ne l'avait pas guidé sur son comportement alimentaire, bien sûr (je crois me souvenir qu'il ignorait même qu'elle était boulimique), mais lorsqu'elle était décalée (trop soumise, trop plaignante, trop parano), il le lui faisait remarquer gentiment, et elle avait appris peu à peu la nuance, l'estime de soi et l'équilibre.

 

Cette histoire est exceptionnelle parce que c'est rare qu'un proche sache coatcher une personne émotionnellement immature. En général, c'est un travail que l'on fait en thérapie. Mais si vous êtes boulimique, et que vous n'avez pas la possibilité de faire une thérapie, voici quelques pistes pour faire une grande partie du chemin vous-même et vous orienter vers une vie sans boulimies.

1. Cessez d’avoir honte de faire des boulimies.

 

Même boulimique, acceptez-vous avec vos crises. Je sais qu’elles sont très difficiles à vivre pour vous, mais cessez de culpabiliser.

 

Ce n’est pas votre faute si vous faites des boulimies, c’est une angoisse profonde qui vous les fait faire, et tant que vous n’aurez pas fait le nécessaire pour apaiser cette angoisse, les boulimies resteront un réflexe incontournable.

 

La boulimie est un refuge qui vous est nécessaire pour le moment. Même si vous avez de la volonté dans d’autres domaines, dans celui-là vous ne réussissez pas à tenir très longtemps. Votre obsession de la bouffe aura raison de vous.

 

Par contre, allez voir votre médecin pour faire des analyses régulièrement. Pour celles d’entre vous qui se font vomir, vous le savez, quand on vomit beaucoup on peut faire des accidents de santé. Le manque de potassium peut être dangereux. Une surveillance médicale est nécessaire régulièrement. Je me souviens d' une jeune femme trop maigre, désespérée, apathique. Elle était tellement dénutrie qu’elle en perdait même ses cheveux.

 

Elle se faisait vomir du matin au soir. Elle vomissait tout ce qu’elle mangeait, ne gardant même pas son petit-déjeuner.

 

Avec l’accord du médecin qui connaît bien mon travail, je ne lui ai pas demandé d’arrêter de vomir (je sais par expérience que, lorsqu'on arrête de vomir, on peut devenir obèse en un rien de temps. Par contre, je me suis arrangée avec elle pour que, tout au long de sa psychothérapie, elle absorbe suffisamment de protéines et vitamines liquides le soir, après sa dernière boulimie, juste avant d’aller dormir. Elle prenait des yaourts et ça lui a été possible de remplacer les yaourts par les crèmes protéinées. Elle réussit ainsi à éviter l'hospitalisation.

 

Je l'ai croisée, tout récemment, dans ma rue. Deux ans avaient passés après la fin de sa thérapie. Elle était resplendissante. Légèrement étoffée, elle ne perdait plus ses cheveux, avait un petit ami depuis peu, mangeait normalement et la vie semblait lui semblait considérablement plus légère.

 

N'hésitez pas non plus à voir votre médecin quand vous êtes désespéré(e), au bout du rouleau. Il vous proposera peut-être un antidépresseur et-ou un anxiolytique. Prenez-les. N’ayez crainte de l’accoutumance, ce n’est pas parce que vous êtes boulimique que vous en serez dépendant(e). Ça vous aidera à passer un cap difficile.

 

Vous pourrez toujours voir avec lui pour les diminuer ensuite progressivement jusqu’à les supprimer tout à fait dès que le très mauvais passage sera traversé. Mais conformez-vous bien à la prescription (les anxiolytiques sans antidépresseurs peuvent déprimer).

 

Pour les vomisseuses, lorsque vous maigrissez beaucoup et que vous n’avez plus de force, un passage dans un service hospitalier, pour retrouver des forces peut être nécessaire. L’ambiance n’y est pas toujours idéale, mais dans ce cadre vous réussirez temporairement à faire une pause salutaire sans boulimies. Vous retrouverez des forces et un moral suffisants pour repartir ensuite sur un rythme différent.

 

Pour les vomisseuses, selons nos dernières informations ne surtout pas se brosser les temps tout de suite après avoir vomi, car le brossage immédiat des dents acidifiées par le suc gastrique détériore l'émail. Il vaut mieux se rincer la bouche à

l'eau claire ou avec une solution pour bain de bouche et attendre une dizaine de minutes avant le brossage".

 

Nettoyez bien les toilettes. N’hésitez pas à mettre un produit « sent bon ». Vous avez le nez bouché et vous ne vous rendez pas compte des odeurs qui restent et qui incommodent et angoissent très probablement vos proches.

 

Enfin, et cela s’adresse aussi à toutes les autres, trouvez un système pour que ce que vous mangez soit remplacé aussitôt. Vous avez le droit d’être boulimique, par contre, votre famille doit pouvoir trouver, le soir en rentrant, tout ce dont elle a besoin pour le dîner.

2. Refusez d’avoir honte de vous-même.

 

Au fond de vous-mêmes vous vous sentez tellement vide que vous avez honte face aux autres avec qui vous partagez de l’affectif. Je sais que certaines personnes boulimiques sont très à l’aise dans le social tant qu’elles restent dans le superficiel. Mais dès qu’elles abordent les rapports qui mettent en jeu l’émotionnel, elles se sentent tout aussi vides que les autres).

 

Vous angoissez de ne pas être à la hauteur, d’être ridicule, de ne pas intéresser, de ne pas renvoyer l’image que vous pensez qu’on attend de vous. Dites-vous que vous êtes comme vous êtes, que ce n’est pas de votre faute et que vous avez le droit de vivre. Sachez simplement écouter sans rien chercher à prouver. Pour ce qui est du vide que vous ressentez, voici quelques conseils pour construire quelque chose à l’intérieur.

3. Avant toute chose, ne détruisez pas votre environnement.

 

Que vous viviez avec vos parents, que vous ayiez un petit ami, un mari et des enfants, ne polluez pas leur atmosphère, même si vous êtes très très mal. Vous n’êtes pas obligée de dire que vous allez bien, mais évitez de vous plaindre et de gâcher leur joie de vivre. Leur joie de vivre vous aidera à rebondir quand vous en aurez besoin.

 

Ne les tenez pas informés de toutes vos boulimies (ou chaque fois que vous allez vomir, si vous faites partie des personnes qui vomissent), même s’ils insistent pour savoir.

 

Vous les inquièteriez inutilement sans rien résoudre pour autant. Votre entourage finirait par être obsédé par votre problème et ne s’autoriserait pas à vivre avec la légèreté nécessaire à leur bien-être.

4. Méfiez vous des convictions

 

Vous jugez tout le temps et tout doit marcher selon vos convictions. L'autre est alors génial quand il réussit ce que vous ne parvenez pas à faire et il devient ininterressant pour un petit détail qui vous déçoit. Méfiez vous de vous-mêmes quand vous êtes agressif, complexé ou que l'autre subitement ne vous intéresse plus. Dans ces moments-là vous êtes en plein "délire" narcissique comme si les gens ne pouvaient exister qu'au travers de vos valeurs. Laissez les être eux-mêmes sans les juger, acceptez que par moments ils ne soient pas "parfait", qu'ils vous déçoivent. Bref, méfiez vous de vos revirements extrêmes: dans ces moments-là vous n'êtes pas dans la réalité.

 

Vous n'êtes pas dans la vraie vie non plus quand vous vous mettez en quatre pour faire plaisir. Attention, l'autre ne vous en demande souvent pas autant. Très vite il vous trouvera "gavant(e)" sans compter que le reste du temps vous devenez terriblement exigeant(e), capable de fondre en larmes ou d'exploser lorsque l’autre ne fait pas ce que vous attendez de lui —là ou toute autre personne fonctionnant sainement ferait juste une remarque. Si vous ne jugez pas l'autre si vous ne l'agressez pas quand il vous déplaît, votre vie sociale et amoureuse deviendra enfin paisible malgré vos moments de chaos intérieurs qui, contrairement à ce que vous pensez sur le moment, ne sont pas la faute de l'autre. Bref, quand vous êtes déçu ne dites rien. L'autre n'est pas seulement sur terre dans le but de vous plaire 

 

On est ensemble pour le meilleur (pas pour se compliquer la vie). Si vous rentrez et que votre copain n’a pas fait la vaisselle ou s'il n'a pas couché les enfants, ne soyez pas acide. Il a le droit de faire (ou de ne pas faire) ce qu’il veut, quand il veut, même si ça ne vous convient pas tout à fait.

 

Par contre n’hésitez pas à dire votre déception, sinon elle vous rongerait au fond de vous-même pendant très longtemps. Mais dites-le sans agressivité. Dans certain cas, en parler calmement, sans haine, vous aidera à éviter une boulimie. Les personnes boulimiques ont tendance à ne pas vouloir reconnaître que l’autre est différent, avec des rythmes différents.

 

Si vous êtes encore ado et que vous vivez avec vos parents, ne boudez pas et ne répondez non pas avec agressivité.

 

La maison doit être un lieu de détente et pas de devoir. Pour l’instant, avec la boulimie, vous vivez un enfer, laissez les autres respirer. Qu’ils soient heureux. Et à un moment ou un autre leur joie de vivre vous aidera à remonter vers le haut.

 

Dans le même registre, toujours sur la base d’un système de vie où l’autre ne vous doit rien et où vous ne lui devez rien, ne faites pas de reproche. D’autant que, si vous en faites, l’autre vous en fera aussi et la vie sera infernale. Avec votre hypersensibilité, vous avez besoin d’un environnement calme, sans agressivité et sans reproche. Construisez-le.

5. Ne cherchez pas à avoir toujours raison

 

S'il n'est pas conseillé d'être agressif, il n’est pas bon de ne rien dire non plus. Même si ce que vous avez envie de dire ou de faire risque de ne pas plaire, dites-le, par devoir vis-à-vis de vous-même. Dites-le sur un ton gentil, mais dites-le. Vous n’êtes pas sur terre pour plaire à l’autre. Acceptez momentanément de déplaire. Vous n’en serez que plus séduisant(e) et mieux dans votre peau.

 

Inversement, n’acceptez pas l’agressivité de l’autre, même quand vous avez tort. Personne n’est parfait. Quand on est chez soi, on a le droit de se tromper. N’acceptez pas qu’on vous parle sur un ton qui ne vous plait pas. Un mot de travers et vous êtes à l’envers pour toute la journée. Quand c’est le cas, demandez fermement qu’on change de ton. (Bien entendu, vous ne pouvez l’exiger que si vous n’êtes, vous-même pas agressif).

 

Dans le même esprit, acceptez que les autres ne soient pas de votre avis. Faites-vous violence pour ne pas broncher.

 

Vous pouvez donner votre opinion, mais vous ne devez pas entrer dans le conflit. La liberté et la légèreté commencent par le droit d’expression. Même si vous estimez que l’autre dit des absurdités.

 

Dites ce que vous n’aimez pas ou ce que vous ne supportez pas sur un ton plutôt gentil. L’autre n’est pas à votre disposition et il a le droit de ne pas faire ce que vous attendez de lui, même si vous vous êtes donné du mal pour le satisfaire peu de temps auparavant. Si vous dites les choses gentiment, il essaiera probablement de ne pas vous contrarier la prochaine fois. Bien sûr, pas du jour au lendemain, s’il vous connaît agressive. Mais quand il aura réalisé que vous le respectez, il vous respectera aussi..

6. Ne soyez pas soumis(e).

 

Certaines personnes boulimiques ont si peu confiance en elles, elles sont tellement effacées qu’on ne les voit pas. Obligez-vous à vous situer dans la relation. Dites ce que vous aimez.

 

Dites ce que vous n’aimez pas. Sans inonder l’autre, bien sûr, mais positionnez-vous. Chaque fois que vous le ferez, cela renforcera l’estime de vous-même.

7. Ne faites que ce qui vous fait plaisir

 

Attentives à survivre, les personnes boulimiques en sont plus à chercher des soulagements que des plaisirs. D’ailleurs, le plus souvent, elles ne savent pas ce qui pourrait leur faire plaisir. En revanche elles y voient plus clair en ce qui concerne les déplaisirs. C’est un début pour trouver son chemin : éviter ce qui vous crée du déplaisir, à moins que ce ne soit absolument nécessaire. Par exemple, il est nécessaire d’aller en classe ou au travail, mais il n’est pas nécessaire de manger à table avec les autres ou d’aller passer tous les week-ends dans sa belle famille . On peut faire des choses qui ne font pas plaisir à l’autre. On ne les fait pas contre l’autre, on les fait pour soi. A l’autre d’être tolérant et à vous de le dire gentiment.

 

Ces quelques conseils peuvent, à priori, vous sembler bien dérisoires et sans rapport direct avec votre immense détresse personnelle. Pourquoi s’occuper de la relation avec les autres quand on n’a même pas de relation avec soi-même ?

 

Tout simplement parce que la boulimie vient d’une angoisse qui, comme je l’ai dit par ailleurs, vient d’un manque de confiance en soi et d’un manque d’estime de soi. Restaurer l’une et l’autre vous feront avancer sur le chemin qui vous mènera à une vie sans boulimie.

 

Pour en savoir d’avantage sur tous ces points relationnels vous pouvez vous faire aider en lisant les quelques ouvrages que je vous propose dans la bibliographie, notamment le très bon livre de Josyane de Saint Paul « Estime de soi, confiance en soi » (InterEditions)

nathalie55

27830 messages

Dukanaute expert

Posté le 22/11/2013 à 10:56

c un copier collée pour essayé de t redonnée le moral

Utilisateur125872

Posté le 22/11/2013 à 14:10

moustillon courage c'est vraiment etre dur je comprend un peu ce que tu ressens malheureusement depuis prés de 10 ans je fais des crises de boulimie et je me fait vomir mais je ne fait des crises de boulimie que quand je suis au régime j'ai meme l'impression qu'elles sont plus importante avec le regime dukan

 

après mettre goinfrer j'ai tellement honte que je vomi mais le pire ce que quand je mange je c'est très bien que je vais rien garder après mais c'est pas grave je continu quand meme j'ai honte de moi chez moi personne ne le sais bien sur je ne sais pas comment arrêter

 

tu essaye de reprendre les choses en main c'est génial et après plus de 50kg perdu ça serais vraiment nul de tout plaquer, j'ai reussi a perdre plus de 30kg il m'en reste une bonne 10aines mais c'est super dur j'ai repris dukan il y a 1 mois au debut ca aller et deouis 2 semeines c'est crise sur crise forcement ca case tout meme si je ne reprend pas de poids puis que je ne garde rien je ne perd pas trop non plus 100g par 100g

 

bon courage tu n'est pas seule merci de partager vos expérience on ce sens moins seule

Cet utilisateur n'est plus inscrit sur le site

bettyboop3

1 messages

Dukanaute débutant

Posté le 22/11/2013 à 20:18

Bonsoir,

 

Pour la 1ere fois sur ce site et je rencontre quelqu'un qui a exactement le meme probleme que moi.

 

@Moustillon:

Je vois que tu as reçu de nombreux messages de soutien auxquels je me joins.

Je suis moi aussi boulimique je perds avec dukan et puis je fais des crises et ai beaucoup de mal a sortir de cette phase.

Je vais commencer dukan demain, depuis plusieurs jours c'est crises sur crises et j'espere que demain je vais pouvoir tenir au moins une journee.

 

Bon courage à toutes!

Moustillon

850 messages

Dukanaute actif

Posté le 22/11/2013 à 23:58

Merci Nathalie pour ces conseils. Je me sens concernée par beaucoup de choses. Mais comme je le dis souvent à mon médecin, j'ai beau savoir ce qu'il faut penser, ce qui faut faire ou comment il faudrait agir, il n'y a pas de baguette magique pour que ça me vienne naturellement. On a beau me dire que je dois avoir confiance en moi, je le sais, j'essaye de la penser mais la petite boule à l'intérieur ne s'en va pas.

 

Je remercie Mel27 et Bettyboop3 de leur franchise. Je vous remercie de partager cet aveu avec moi.

Comme toi Mel, pendant des années, ce sont les régimes que je tentais qui relançait la boulimie. Si je ne faisais pas régime, il n'y avait pas de crise. Avec Dukan, cela a été un peu différent parce que bien sûr qu'on doit se priver de beaucoup choses mais le fait de pouvoir manger à volonté et à n'importe quel moment m'a permis de tenir le coup. Certains soirs, j'avais mal au ventre tellement j'avais mangé de la journée mais comme je ne mangeais que des produits autorisés, le lendemain la balance avait diminué. Quand tu es en crise, essaie de te remplir avec des protéines. Mais il te restera alors la complexité de la conso et là, je n'ai pas de solution pour toi puisque je ne m'en sors pas non plus.

 

J'ai commencé à rédiger une lettre pour le Docteur Dukan. Il me faudra un peu de temps pour la finir mais je vous tiendrai au courant de la suite.

 

Encore merci et bon courage à toutes. A bientôt.

nathalie55

27830 messages

Dukanaute expert

Posté le 23/11/2013 à 07:19

Moustillon a tu deja essayé une therapie de groupe ou autre de voir une spy enfin un vrai doc concerne

Si tu et comme ca c plus profond. Quelque chose de ton enfant qui ta boulversé

C pas facile je c quoi te dire mais coirage et parle en reste ps sur ce sujet qui et pas tabou bise

Moustillon

850 messages

Dukanaute actif

Posté le 23/11/2013 à 23:49

J'ai déjà fait quelques thérapies, comme j'ai déjà été en dépression. Mais aucun thérapeute n'est spécialisé pour la boulimie. Cette fois, je me suis bien renseignée. La thérapie de groupe, ça ne me tente pas. Je lis beaucoup aussi sur le sujet. Depuis l'été, parce que la boulimie me faisait chavirer la conso, j'ai décidé de me reprendre en mains et je suis allée voir un psychologue. J'ai vite compris que nous ne parlerions pas que de la boulimie. Bien évidemment qu'elle fait partie d'un tout et qu'elle est surtout la résultante d'un mal être. Je sais que quelque part au fond de moi, j'ai la réponse. Mais je sais aussi que cette réponse pourrait occasionner beaucoup de dégâts autour de moi. Ce qu'il me faudrait, c'est la force de penser à moi avant de penser aux autres mais je n'y arrive pas.

Phiphine1ere

2454 messages

Dukanaute expert

Posté le 24/11/2013 à 11:53

Tu sais Moustillon, il y a des jours où on réussit à faire ou penser ce qu'il faut et puis des jours où c'est plus difficile. Tout ça est très très normal. C'est pour tout le monde pareil. La fatigue morale, psychologique n'aide pas. Mais moi, et nos copines de galère aussi le savent, je sais que tu vas finir par réussir. Tu es une gagnante faite d'acier trempé ! Tu nous l'as démontré mille et mille fois. Donc ça reviendra car c'est dans ta nature !

 

et chassez le naturel et il revient au galop !

 

Repose toi, fais toi aider si besoin, prends ton temps et tu retrouveras la force.

 

On n'est pas non plus à 1 semaine (ou à quelques kilos près), on en a vu d'autres !!!

 

Je voudrais que tu saches que moi aussi j'en ai ras le bol ... Je traine en croisière depuis un temps fou, une conso ratée de A à Z, des grosses crises de" je ne sais même plus de quoi" mais j'arrive à engouffrer des masses de nourriture incroyables - même de trucs que je n'aime pas spécialement. Vomir mais pas toujours, j'arrive pas à vomir le pain, les sandwich ... Vomir pour pouvoir remanger.

 

Hier j'ai du manger une bonne dizaine de cuiller à soupe de Milical à force de me faire des gateaux ... Je crevais de faim (sauf que ce n'était surement pas de la faim, impossible !)

 

On en parle ou pas mais sache que tu n'es pas seule. On est avec toi de toutes les façons, quoiqu'il arrive et quoi que tu fasses parce que c'est toi qu'on apprécie tant ! toi en tant que toi-même avec ta force et avec tes faiblesses. Et c'est sans aucune condition ! Alors je crois que pour les gens qui te connaissent en vrai, ça doit être pareil en beaucoup plus grand !

 

Bon courage et bon dimanche à toi !

Le profil de cet utilisateur est privé. Il ne souhaite pas communiquer sa courbe et ses mensurations.

veromomo

102 messages

Dukanaute débutant

Posté le 24/11/2013 à 14:34

Je pense qu on est toute concerné par ce jeter sur la nourriture c normal je pense sa vient du faite que meme si le regime Dukan est bien on est quand meme privé d aliment qu on apprécie tel que Nutella fruit et plein d autre gourmandise. Donc généralement j ai remarqué que quand je suis invité chez des amis je me jette sur les plats comme si j'étais affamé au resto idem. Y a bcp le faite d être privé qui fait qu on en glouttis plus que la normale quand on se lache car on sait qu après c restrictions. Je pense aussi que pour moi la phase conso va etre difficile surtout les repas gala ou l on doit manger des portions raisonnable. Il faut se faire violence apres c une question de volonté mais c dur d avoir la volonté quand on a atteint notre but. Mais bon faut se soutenir se dire qu on a pas fait tous sa pour rien regardé des photos de nous avant pour garder la volonté. Bon week les filles et couraggggggggeeeee.

nathalie55

27830 messages

Dukanaute expert

Posté le 24/11/2013 à 20:07

moustillon je peux malheureusement pas te comprendre a 100% la maladie la je la vie pas mais je c de source sur c que c un mal être au fond de toi qui a déclencher ceci tu en connait la réponse je le c mais comme tu dit la dévoilé impliquerai des dégât autours de toi certes mais moustillon tu c la vie est courte elle tien a un fils je suis sur que tu et malheureuse et ton marie et enfants le sont

a tu pas le droit a une jolie vie tu la déjà avec ta petites famille mais ce poids tu la aussi

je pense qu il te saurai bénéfique de faire une thérapie seule aussi avec un spy et parlé de tt qui t ronge deja ca sa te soulagerai

ceci dit je comprend que ca dois pas être simple pour toi

je te souhaite vraiment de trouvé la solution et ten sortir

deja si au fond de toi tu c c deja un bon point de départ

en a tu parlé a ton mari peu tu te confier a lui ou une bonne amie cela te ferai un grand bien

bise

Ligne et Plaisir

Moustillon

850 messages

Dukanaute actif

Posté le 25/11/2013 à 00:13

Merci les filles pour vos paroles réconfortantes mais si au départ vous me faites pleurer, ça me fait du bien.

 

Phiphine, je t'ai toujours trouvée très positive, avec un caractère fort, je te sais franche et tenace. Voilà que je te découvre boulimique.

Es-tu consciente de ça ? Est-ce que tu le vis comme ça ? Il y a bien sûr d'autres éléments pour définir cette maladie. Je ne sais pas si tu as envie d'en "parler" devant tout le monde. Sinon, tu me m'envoyer un message privé. J'ai faille te donner un truc pour vomir le pain mais je ne suis pas sûre que ce soit le meilleur conseil à donner. Merci de me voir forte et de me rappeler que je peux m'être.

 

Veromomo, pour le moment ton comportement est dicté par les privations que nous vivons. Se jeter sur la nourriture parait assez normal.

La boulimie est un peu plus complexe bien sûr mais le problème de ce régime est que tant de restriction peut provoquer la boulimie chez des sujets prédisposés pour ça. Il faut rester vigilant.

 

Nathalie, comme je l'ai écrit, je vois depuis l'été un psy qui m'aide à vider mon sac et me donne certaines réponses. J'ai des amies aussi à qui je peux parler mais parler de la boulime à quelqu'un qui n'en souffre pas ce n'est pas facile. Pas facile de comprendre non plus ce qu'impliquent les privations que nous vivons pour des personnes qui n'ont jamais fait régime.

Mon mari ne peut pas être mon confident. D'abord parce qu'il est dans le noeud du problème et une des origines de mon mal-être; ensuite parce qu'il n'a jamais admis la boulimie. Je n'en parle jamais avec lui.

 

Hier mes ainés ont été confirmés pa l'Evêque et le soir nous avons pris un menu chinois. Exagération = boulimie et voilà tout un repas qui finit aux égoûts. Pourtant la balance remonte. Demain, je vais faire un jour PP en plus du jeudi pour essayer de relancer l'aiguille dans le bon sens. Faut s'accrocher. Encore merci pour vos encouragements.

Phiphine1ere

2454 messages

Dukanaute expert

Posté le 25/11/2013 à 08:08

Coucou ma Jolie !

 

Je suis alternativement boulimique et/ou hyperphagique. hihihi je le dis au fil des posts ... ça ne me gène pas plus que ça, mais tu n'as jamais du tomber dessus ! En fait il ne faut pas que je commence à manger des trucs que j'aime, sinon je n'arrive plus à m'arrêter. Le repas de gala ça se transforme en jour de gala (en me disant que ce n'est sans doute pas grave vu qu'avant on avait le droit à 2 jours de gala/semaine ... On se ment bien dans ces cas là !!! . Si j'arrive à stopper le lendemain tant mieux, sinon ça se transforme en semaine etc etc etc ....

 

Pour vomir le pain, il faut que je boive des litres d'eau chaude tout d'un coup ... moyen comme truc ... En tout cas fort désagreable !

 

Enfin bref, tout ça pour te dire que les crises surviennent de plus en plus rarement ... C'est quand je n'arrive plus à maigrir ou que je stagne qu'elles surviennent.

 

Les fêtes arrivent, il va falloir que je trouve des choses pour craquer sur des trucs autorisés. Je cherche des recettes de chocolats, de repas à faire, bons mais autorisés. Enfin bref, j'ai peur des fêtes !

 

Quand je pense qu'il y a un an j'entamais ma conso à 3-4 kilos de mon juste poids .... Me voilà à 10 kilos de mon juste poids et j'en ai marre !

Le profil de cet utilisateur est privé. Il ne souhaite pas communiquer sa courbe et ses mensurations.

Moustillon

850 messages

Dukanaute actif

Posté le 25/11/2013 à 23:58

Bonsoir Phiphine, c'est déjà bien que les crises arrivent moins souvent.

Je vois que comme moi, ce sont les repas de gala qui te font perdre pied. C'est aussi une caractéristique du boulimique : on est des "tout ou rien", certains disent des "blanc ou noir". On peut se priver de tout et longtemps mais dès qu'on mange un interdit, dès qu'on ouvre la porte, on ne sait plus la fermer.

 

Une collège m'a dit ce matin que sa diététicienne lui avait expliqué que quand on craquait, on pouvait le faire 2 jours, pas plus! Car c'est à partir du 3ème jour que les excès se transforment en graisse. Ce même médecin lui a dit qu'elle pensait pouvoir m'aider à stabiliser en sortant de la méthode Dukan. Je ne vais pas me précipiter, je vais encore essayer mais au cas où, je sais que j'ai une roue de secours.

Ce doc disait que le problème de ce régime est qu'on est trop livrée à nous-même et je pense qu'elle n'a pas tout à fait tort.

 

Mon truc pour le pain, c'est bien de l'eau mais pas chaude et pas d'un coup au contraire. Il faut boire beaucoup en manger et quelques verres d'eau plate et tempérée après le repas pour que la mie s'imbibe de liquide sinon elle est trop épaise et trop lourde pour pouvoir remonter. Tu manges, tu bois, tu laisses macérer un quart d'heure et puis ça repart.... Quelle conversation glauque. Je le vis et pourtant ça me dégoûte et j'ai honte d'être comme ça.

 

Tu es à 10 kg de ton juste poids mais tu es aussi à 30 kg de ton poids maximum. C'est peut-êtr comme ça qu'il faut voir les choses...

Que dire pour t'encourageer. Reprends tes vieilles photos, regarde les avant-après et dis-toi qu'on la fait ! Faut pas qu'on redevienne comme avant. C'EST INTERDIT !

Bon courage à toi et merci pour le partage.

Phiphine1ere

2454 messages

Dukanaute expert

Posté le 26/11/2013 à 08:01

hihihi j'ai pas l'intention une seule seconde de redevenir comme avant ! Et d'abord, j'ai jeté tout mes vêtements . Pour le moment, je fais ma croisière tout normal, tout doux .... Ma première conso m'a bien fait comprendre certaines choses. Je ne suis pas sûre du tout que lorsque j'y arriverai de nouveau je ferais un gala par semaine .... Sans doute seulement quand l'occasion se présentera. Et je réintroduirai les aliments qu'au petit déjeuner, pour pouvoir ensuite partir travailler et ne pas rester à la maison ... Enfin berf, je pense à mettre tout ça au point.

 

Personnellement, je m'interroge pour m'inscrire au coaching, histoire d'être accompagnée désormais.

 

Les diététiciennes et autres nutritionnistes m'ont pour ma part fait grossir. Je suis archi contre.

 

Tant que ces gens là n'ont pas compris qu'un régime équilibré ça sert à garder un poids déjà équilibré mais que ça ne convient pas pour PERDRE du poids, je suis contre ! Contre le féculent à tous les repas surtout ! contre contre et archi contre !

 

D'ailleurs, plus y a de professionnels de la nutrition et plus y a de gros ! ça me gonfle au sens propre comme au figuré d'ailleurs !

 

Je n'ai pas l'intention de sortir de la méthode Dukan un jour, je voudrais juste arriver à sortir de la croisière, atteindre mon juste poids parce que ça, c'est absolument vital pour moi .... Le reste est sans vraiment d'importance en fait.

 

Quand je craque, c'est un kilo par jour, dès le premier jour ... ça monte vite mais ça descend vite aussi, faut pas laisser les choses s'installer ... pfff ! C'est là qu'elle est la cata !!!!

Le profil de cet utilisateur est privé. Il ne souhaite pas communiquer sa courbe et ses mensurations.

nathalie55

27830 messages

Dukanaute expert

Posté le 26/11/2013 à 08:18

Les filles je vous souhaite tt le courage pour y arrivee

Moustillon je t repete net pas honte de toi au contraire assume toi

C une maladie point pas une honte allee les files vous allee vous en sortir vous verrez bise

Moustillon

850 messages

Dukanaute actif

Posté le 26/11/2013 à 23:32

Je suis contente de te savoir si déterminée Phiphine. Qui va piano va sano...

 

Merci Nathalie pour ton réconfort.

 

Ce matin, il me restait 4 kg des 8 que j'ai pris sur les 10 jours. Je me demande si je vais arriver à les perdre tout en étant en conso. Je doute...

vivinem

1745 messages

Dukanaute confirmé

Posté le 28/11/2013 à 18:09

moustillon, j'avais lu ton parcours, on se connait un peu. Je suis triste de lire cette "rechute".

Par rapport à la psychotérapie, si tu ne trouves pas la bonne personne n'hésites pas à en changer. Oui il y a des risques que ça éclate autour de toi, que ça fasse remonter des choses désagréables pour toi et les autres. Mais c'est TA santé qui compte! Si ça pose un problème aux autres, que ça leur fait du mal, il faudra qu'ils règlent ça de leur côté.

En fait je te recommande d'être égoiste un peu, pourquoi? Parce que pour aider les autres il faut soi même aller bien. Tu crois que tu pourrais sauver de la noyade une personne sans toi même savoir nager? Tu sauterai à l'eau? ou tu appellerai des personnes capables de le faire?

 

J'ai senti à travers tes écrits précédents que tu étais très altruiste, que tu te préoccupes toujours des autres avant de toi. Alors dis toi que tu dois prendre soin de toi, pour être capable de prendre soin de tes enfants pendant encore trèèèèèèèèèèèèèèèès longtemps.

 

La boulimie, L'hyperphagie, je ne sais pas si j'en ai fait ou pas. Je ne mets pas de mots sur les actes que j'ai pu avoir . Mais je sais que lutter contre les interdits c'est difficile. Je viens de passer par une convalescence suite à une opération avec régime sans résidu obligatoire: pain, biscottes, féculents, confiture, fromage!!!!! ça a été très dur cette liberté obligatoire.

Depuis j'ai du mal à passer une journée sans prendre 1 carré de chocolat dégustation (au lait et avec des noisettes!!!!!) mais je stagne, et je voudrais vraiment atteindre mon objectif avant de commencer mes traitements hormonaux qui vont me faire prendre du poids!

 

Allez courage, courage, tu en es remplie!!!!! prends soin de toi ma belle 

 

ps: éventuellement met sur le frigo et les placards des photos de toi avant/après , les regarder t'éloignera peut etre de la tentation...

Moustillon

850 messages

Dukanaute actif

Posté le 28/11/2013 à 23:38

C'est gentil Vivinem de venir me retrouver sur ce poste moins optimiste que d'habitude.

Il me semble que tu as bien décortiqué mon personnage. C'est vrai que je suis fort tournée vers les autres, au point de m'oublier.

J'ai déjà tenté de devenir plus "égoîste" comme tu dis mais chassez le naturel, il revient au galop.

En fait, tout le noeud du problème est bien là ! A force d'avoir essayé de correspondre à la fille parfaite, à l'épouse attendue et idéale, à la mère parfaite, je ne suis plus moi. Je ne me reconnais pas. J'ai envie d'exploser et de me montrer sous mon vrai jour, certainement moins parfait que ce qu'on imagine. Je voudrais... mais je n'y arrive pas. Et les crises dans mon couples s'intensifient et se multiplient mais je n'arrive pas à sortir de ce cercle vicieux. Il faudrait pouvoir recommencer sa vie. Tant de choses seraient différentes.

 

J'espère que tes problèmes de santé ne sont pas trop graves et que tu pourras bientôt atteindre ton objectif. Tu en es si proch mais pense d'abord à te soigner. Bon courage à toi.

lindelle75

5 messages

Dukanaute débutant

Posté le 02/12/2013 à 00:23

bonsoir les filles

en lisant vos messsages, jje me retrouve bcp dans le tout ou rien

je peux me priver de tout, longtemps sans que ca me pese, sans que ca me manque

je peux manger pendant des mois, des semaines les memes trucs que j'aime pas vraiment, mais que je ne deteste pas non plus

par contre, si je mange tout d'un coup un truc que j'aime, alors là, l'angoisse me prend et je dois faire un effort surhumain pour ne pas manger tout le parquet, toute la gamelle, prendre ma voiture et aller en racheter...

je me suis rendue compte que je ne prends jamais de vacances professionnelles qui m'obligeraient à rester chez moi

qd je prends des vacances, je pars, n'importe ou, mais pas chez moi

les jours de rtt, je fais comme si j'allais au boulot, je pars de chez moi, je me balade partout, sans but, sans fin pour ne pas penser à manger, si je reste chez moi, je devore tout ce que je trouve .... je ne me fais pas vomir et je ne veux pas le faire, car je pense que se faire c'est encore pire, car je suis sure que si je savais que je vais pouvoir vomir, ca serait comme avoir l'autorisation de manger autant que je veux, car ensuite je pourrais rendre.... horrible rien que d'y penser.

La bouffe, c'est une lutte à vie, pour moi, c'est comme ca depuis toujours... j'ai conditionné ma vie, pour trouver des tactiques pour ne pas penser à manger, je bosse +10h par jour pour n'avoir pas de tentations de bouffe, je ne met jamais les pieds au restaurant d'entreprise de peur de prendre l'habitude d'y aller tous les midis....

une lutte sans fin....

Imprimer
Ligne et Plaisir

Faire une recherche sur le forum
Dukanaute.com

Loading
Index des recettes Dukan : Les principales recettes regroupées par thème

Messages sans réponse

Trouvez une recette Dukan : laissez faire le hasard

Pour toute question, merci d'utiliser le forum. Je ne répondrai à aucune question de Dukanautes par email, afin que tout le monde puisse profiter des réponses.
info@dukanaute.com

Pour proposer une nouvelle recette avec photo, utilisez le formulaire et pensez à faire une photo obligatoirement.

Qui suis-je ?

Dukanaute © 2009-2015
Toute reproduction du texte ou des images est interdite. Merci de respecter les auteurs de recettes et de contenu.

Charte d'utilisation de Dukanaute.com

 

Protéines Pures / PPProtéines Légume / PLConsolidationRecettes pour la phase d'attaquePetit déjeunerRecettes avec arômes alimentairesRecettes avec son d'avoineRecettes avec Protifar©Forum Dukan

 

Zaloo Créations, bijoux en aluminiumRégime en lignePhotographe Roanne

Avertissement sur la santé

Ce site n'a pas pour vocation d'être un site médical.

Une consultation chez un nutritionniste peut être un plus pour vous aider à choisir un régime amaigrissant adapté, et bénéficier d'un suivi personnalisé professionnel.

Rendez-vous sur Régime Dukan© pour le coaching personnalisé officiel du Dr Dukan.

Pour bien débuter et continuer le régime, commandez le livre "Je ne sais pas maigrir" de Pierre Dukan.